Sorties de la semaine : du 10/02/10 au 17/02/10

Publié le par Cinémavis

Attention, ces films n'ont pas tous été vus en intégralité par l'équipe. Ces impressions sont formées sur de simples suppositions d'après de nombreuses critiques ainsi que le visionnage d'extraits ou de bandes-annonces. Merci d'en prendre note.

Percy Jackson le Voleur de FoudrePercy Jackson le voleur de foudre
De Chris Columbus
Avec Logan Lorman, Brandon T.Jackson

Fantastique, Aventure (2h02)
Nos impressions : Percy Jackson et le voleur de foudre est un film purement commercial, et peu recommandable.


Lovely BonesLovely Bones

De Peter Jackson
Avec Stanley Tucci, Mark Walhberg, Saoirse Ronan
Drame (2h08)
Nos impressions : Le retour de Peter Jackson fait beaucoup parler de lui. D'après un célèbre roman d'Alice Sebold, Lovely Bones sera vu par l'équipe le plus rapidement possible afin de fournir un avis concret.

WolfmanWolfman
De Joe Johnston
Avec Benicio Del Toro, Anthony Hopkins, Emily Blunt

Fantastique (1h39)
Interdit aux moins de 12 ans
Nos impressions : Une histoire réservée aux fans de fantastique, un gros casting mais insuffisant pour rendre le film intéressant, Wolfman ne restera pas dans les annales du cinéma.

L'Autre DumasL'autre Dumas
De Saffy Nebou
Avec Gérard Depardieu, Benoît Poelvoorde, Mélanie Thierry

Drame, historique (1h45)
Nos impressions : Une association de deux comédiens pourtant très différents dans un même film et  faire un film sur l'histoire de France : tels sont les paris risqués du réalisateur Safy Nebbou.

I love you phillip morrisI Love You Philip Morris
(Critique ici)
De Glenn Ficarra, John Requa
Avec Jim Carrey, Ewan McGregor, Leslie Mann
Comédie (1h36)
Nos impressions : Jim Carrey (auquel nous consacrons ce Dossier) revient en force avec un rôle atypique dans un film atypique : à voir !


La HordeLa Horde
De Yannick Dahan, Benjamin Rocher
Avec Claude Perron, Jean-Pierre Martins, Eric Ebouaney
Épouvante/Horreur (1h36)
Nos impressions : Un film d'horreur français basé sur une histoire assez bidon de flics et de voyous. À réserver aux amateurs de gore, et exclusivement de gore.



Ninja AssassinNinja Assassin
Réalisé par James McTeigue
Avec Jung Ji-Hoon, Naomie Harris, Sung Kang
Action (1h39)

Nos impressions : Un film d'action apparemment pas très révolutionnaire mais qui reste efficace grâce à des cascades spectaculaires et un héros spécialiste des arts martiaux et du nunchaku.

1212 
Réalisé par Nikita Mikhalkov
Avec Sergey Makovezkij, Nikita Mikhalkov, Sergeï Garmash
Thriller, Drame (2h33)

Nos impressions : Un remake du film culte "12 hommes en colère" qui avait beaucoup fait parler de lui en son époque. C'est moins le cas avec ce long-métrage apportant peu à la version "originale"...

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

César 26/02/2010 01:29


Euh pour la critique de la Horde quand je parle du problème des films Français, c'est les films français DE GENRE bien évidemment, (Sinon je vais me faire engueuler ^^)


César 26/02/2010 01:20


Wolfman

Quel choc, Quel Film, c'est grandiose !
Après toutes les dérives style Twilght , Revoilà le loup Garou, le vrai, le viril, le violent, le sexuel et le sanglant.
Retour aux source donc, un grand film classique, shooté sous la blancheur surréaliste d'une lumière macabre et livide. Les apparitions du Loup Garou sont terrifiante, un concentré de force virile
et brute, totalement incontrolable et donc logiquement effrayant, le sang coule à flot, les agressions sont d'une violence sèche, surprenant pour un film de studio, décapitations, démembrements et
étripages sont au programme.
Les acteur sont magnifique, à l'image de ce grand film, sobre. Benicio Del Toro joue l'homme troublé sans parasiter son jeu avec des mimiques, des mouvement, des déchet inutiles, il épure tout, met
tout à terre, ne laissant plus paraitre que l'essence même du jeu d'un comédien ; le regard, seul son regard traduit sa pathologie et son trouble, et rien que ça, c'est une vraie prouesse.
Déambulant dans un château délabré rappellant le meilleur des productions Hammer, il y croise un Anthony Hopkins démentiel de classe et de naturel, un monstre bouillonant, pret à exploser, ou
encore une Emily Blunt en Femme à la beauté froide mais pourtant dégageant une incroyable sensualité à chaque plan.

L'amour impossible nait dans toute cette froideur entre les visages liquéfiés, les lueurs de pleines lunes et les dalles de marbre froid. Toute l'ambiguité sexuelle du Loup Garou est évoquée au
cours d'une scène saisissant, lentement un Romantisme puissant s'impose jusqu'au final bouleversant de sauvagerie et de douceur, Vertigineux !

Des références apparaissent, le film cite ouvertement le western, le commissaire solitaire traquant la bête, entre en ville sur son cheval avec la carabine sur la croupe de la monture, le père
vient défendre son fils contre des hommes menacants à cheval, une carabine à la main ou encore les villageois sont hostiles envers les gitans (indiens?) installés près de leur village.

Vous l'aurez compris Wolfman est un grand film classique rythmé par une musique discrète et élégante, bercé par un souffle romanesque et un esprit Pulp abyssale
A l'époque où la modernisation frappe chaque mythe cinématographique, chaque histoire, chaque personnage, si c'était finalement, ce qu'a fait Joe Johnston la modernité, c'est à dire épurer, revenir
aux sources, utiliser des techniques classiques comme le maquillage, et imbiber son film d'un sentiment profondement nostalgique ???

César dG


César 26/02/2010 00:39


Ninja Assassin
Ce film ressemble à une friandise pour tout cinéphages de péloches Bis et autre Nanar. Soyez Rassurés chers amis car dans ce film vous trouverez des Militaires qui tirent aux bazookas et aux
mitraillettes sur des ninjas et ça c'est de l'or en barre !
Le Film de Ninja du XXi siècle, rappellant avec nostalgie le bon temps des années 80 et 90 ( AH ! "American Ninja" !). Le film ressemble à un véritable brûlot de contre culture, il est bourré de
"gueules" d'acteurs bisseux bien connut et de références nanardes et Z. En résumé, Très con, Très moche, Très mal Shooté, Très mal écrit, Très mal joué mais pourtant Très sanglant, Très joussif,
très bandant, très viril => Du pur bonheur de cinéma de divertissement style Grindhouse.
A voir entre potes dans la salle la plus pourrie possible avec un gros paquet de PoP Corn et des boissons King Size

PS : IMPORTANT : Second degré de rigueur
Il paraitrait qu'un journaliste des cahiers du cinéma aurait fait une syncope à la vision de ce chef d'oeuvre (Comment ça non ?) Avouez que ce serait possible quand même !))


César 26/02/2010 00:30


Il a plein de trucs à voir ce mois ci !

Donc déjà pour 12, je suis pas d'accord avec vous ! Car n'oublions que le film de Lumet est, en plus de raconter l'histoire 12 jurés qui s'engueule pour une histoire de meurtre, c'est avant une
description doublée d'une critique acerbe d'une certaine condition de misère frappant une seconde classe sociale dans les bas Fonds des villes américaines.
Alors Pourquoi pas adapter ce film, sa critique et sa description à la société Russe. Il y a de quoi dire et là tout de suite, on saisit tout de suite l'importance de ce remake. ;-)


César 26/02/2010 00:24


BOn la Horde Maintenant.

BOn déjà soulignons le fait que l'initiative de réaliser un film de zombie en France est tout de même assez positive mais en plus d'y injecter un second degré inédit dans les productions de genre
Française, ça frôle le miracle (Oui parce que Martyrs à l'intérieur, Frontier et compagnie, c'est bien gentil mais pour la poilade et le second degré on repassera)
Donc déjà j'y allait avec un avis positif,prêt a cirer les pompes des réal' et plus si affinité.
Allez commencons avec les aspects négatifs.
LE problème des films français, c'est que l'écriture du script et des personnages les rapprochent des films BIS des années 80, dont on se moque gentiment aux soirée BIS de la cinémathèque. Moi
j'adore ce côté naif avec des persos clichés et stéréotype, on peut comme ça se foutre gentiment du film et ça offre de la déconnade supplémentaire.
Mais Paradoxalement mon esprit Français, ma fièvre patriotique, s'éveille en moi et cri au scandale, nous,le pays d'Audiard, LeLouch, Renoir ou encore Godard, ne devrions.pas faire des films avec
des personnages,une narration et des dialogues aussi douteux. Mais BOn quand même la surenchère de dialgue BadAss et un peu con, c'est quand même très rigolo pour une Prod' Hexagonal.
Avis Paradoxal sur les personnages et le scénario Donc

Deuxième et dernier Aspect négatif du film, La mise en scène ! Pourquoi avoir opté de filmer l'action en utilisant la technique de la Shakycam, Cache misère ?caméraman atteint de Parkinson ? Effet
stylistique ? Erreur de montage ? Equipe du film shootée ? Une chose est claire, c'est que c'est pas cool la Shakycam, l'action est illisible, augmentant la facture " GROS BORDEL" du film et
refilant une salle migraine.

BOn allez le meilleur pour la fin,
Mais sinon rassurez vous les deux réal ont très bien compris la portée social et politique des zombies, ils situent donc l'invasion dans une cité hardcore en banlieue Parisienne (Si c'est pas de la
métaphore ça !!)
Ils nous refilent notre quota d'adrénaline durant tout le film, on vit l'expérience de manière intense.
Et ils nous refilent quelques scènes démentes (La voiture, Chez le vieux), hantant les plus beaux rêves des cinéphiles des salles de quartiers...
BOn allez je vous en dit pas plus, j'invite tout le monde à voir la Horde car il faut encourager le Genre Français, (Une vague de film d'horreur français arrive en cette belle année (djinns, la
meute, Amer...))
Alors Vive la France sanglante!