In the air

Publié le par Cinémavis

In the air
Après avoir vu ce film, nous sommes un peu perplexes...
En effet, le scénario de base est sympathique, voire séduisant, mais malheureusement, il n'a pas été exploité à sa juste valeur. Une réalité d'aujourd'hui est bien présente et est montré de manière judicieuse, il s’agit de la crise économique et des licenciements qui vont avec. Mais au final, est-ce bien utile ? Et cela ne nous touche pas vraiment car on parle d’un sujet encore trop américain. Le principal problème, c’est la petite larme qui ne sort pas. L’émotion y est mais on a du mal à accrocher. Quand on ressort on est effectivement un peu déçus par cette réalisation peut être trop propre, due au manque de folie du film. Si George Clooney est un acteur qui tourne un peu en rond, il reste tout de même parfait dans son rôle. On aime son personnage irréprochable mais effrayé par une certaine stabilité. Ce film reste subtil et c’est ce qui fait son charme. Les musiques sont discrètes mais bien choisies. On voyage aux 4 coins des Etats-Unis grâce aux décors.
Pour conclure, on retient un film avec du potentiel mais beaucoup trop américain, peu adapté au public français.
   
jauge6
resume

L'odyssée de Ryan Bingham, un spécialiste du licenciement à qui les entreprises font appel pour ne pas avoir à se salir les mains. Dans sa vie privée, celui-ci fuit tout engagement (mariage, propriété, famille) jusqu'à ce que sa rencontre avec deux femmes ne le ramène sur terre.
Ryan Bingham est un collectionneur compulsif de miles aériens cumulés lors de ses incessants voyages d'affaire. Misanthrope, il adore cette vie faite d'aéroports, de chambres d'hôtel et de voitures de location. Lui dont les besoins tiennent à l'intérieur d'une seule valise est même à deux doigts d'atteindre un des objectifs de sa vie : les 10 millions de miles.
Alors qu'il tombe amoureux d'une femme rencontrée lors d'un de ses nombreux voyages, il apprend par la voix de son patron que ses méthodes de travail vont devoir évoluer. Inspiré par une nouvelle jeune collaboratrice très ambitieuse, celui-ci décide que les licenciements vont pouvoir se faire de manière encore plus rentable, via... vidéo conférence. Ce qui risque évidemment de limiter ces voyages que Bingham affectionne tant...


informations

Réalisé par Jason Reitman
Avec George Clooney, Anna Kendrick, Jason Bateman
Comédie (1h50)


bandeannonce

Publié dans Critiques de films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Phil Siné 03/02/2010 09:46


c'est vrai que j'ai été un peu déçu aussi... mais bon, ça reste un film agréable à regarder...


Cinémavis 03/02/2010 11:47


Divertissant, sans plus.


César 02/02/2010 20:18


Ah oui aussi les gars, je me suis tapé un des ces films il y a pas longtemps. Je me suis tellement éclaté que je me suis dit faut qu'ils voient ce truc dingue.
Alors c'est un film espagnol qui est sortit directement en DVD, ça s'appelle TIME CRIMEs et TIME CRIMEs ça déchire, voilà vous savez tout.


César 02/02/2010 20:16


Allez hop autant publier ma petite criticounette sur la page concernée ;-)
Je vais voir Mother et Serious man demain, je vous tiens au courant
Ah aussi je trouve ça scandaleux que vous n'ayez pas évoqué le festival de Gerardmer. Festival couillu balancant des péloches qui en ont dans la pantalons et qui n'hésitent pas à balancer de la
tripailles sur l'écran, qui dit mieux ? De plus le grand Gagnant, The Door, à l'air Cool ! Alors Merde quoi , à quand une petite page ACTUS FESTIVAL ! :)



Up in the air, c'est le stereotype du film américian dont personne n'en a rien à branler. Pas assez hilarant et pas assez émouvant pour se déplacer en salle. En gros le film inutile...

Allez je vais pas m'arrêtez là parce que ce serait trop facile ^^
Le film aurait pu s'en sortir honorablement, le pitch de base est génial, un homme passant sa vie dans une zone instable, toujours en mouvement et totalement impersonnelle, c'est à dire l'aéroport,
les hotels de passages et les voitures de locations. Et puis son métier merde ! Licensieur professionel (c'est de moi ^^), permet d'offrir une critique acerbe d'une société américaine desespérée et
asséchée.

Mais non. L'univers aéroport et cie n'est pas assez exploité et la critique de la société est effleuré car le film patine vite dans la semoule quand on commence à s'interesser aux colibets
sentimentals et familials (On s'en fout un peu non ?) d'un éternel célibataire joué par George Clooney. Quand on s'aventure sur ces sentiers le métrage devrait au moins être émouvant. Et non encore
raté, le miroir avec la vraie vie de clooney est trop présent, résultat : rôle trop réaliste pour toucher.

AU final au lieu de décrire un univers étrange et instable, une zone entre deux vie différente, un lieu transition entre deux périodes de l'existence et d'offrir une amer vision de l'Amérique
d'Aujourd'hui, le film opte pour une approche sentimentale, pourquoi pas, mais faudrait qu'elle soit touchante et émouvante cette approche ! Allez sans rancune, disons que ce film était votre
"Alien 4" monsieur jason Reitman (Il comprendra ^^), en plus j'avais adoré, Thank you for smoking et Juno

Up in the air selectionné à l'oscar du meilleur film ? Je pouffe avec condescendance ^^


Cinémavis 02/02/2010 20:18


Les news ne sont pas l'activité principale du blog. C'est pour cela que on n'a pas évoqué ce festival, qui existe parmi tant d'autres ! Nous attendons tes critiques avec impatience.

L'équipe Cinémavis