Green Zone

Publié le par Cinémavis

Green-Zone-Affiche-France

 

Dès le début, le ton est donné : Green Zone est avant tout un film d'action, dans lequel les courses poursuites et les tirs de mitrailleuses toutes aussi réalistes les unes que les autres s'enchaînent, et contribuent à rendre l'histoire plus vraie, la plus réelle possible. L'ambiance de la guerre en Irak de 2003 est très bien retranscrite, grâce notamment à de nombreux plans larges montrant la ville dévastée par les bombes et les attaques américaines. Le message du réalisateur Paul Greengrass (La vengeance dans la peau) est exprimée de façon explicite et claire : les motivations officielles américaines de ce conflit sont infondées, si ce n'est la recherche d'armes de destruction massives, qui n'a nullement aboutie. On découvre donc tout au long du film la désillusion du capitaine Miller interprété par un excellent Matt Damon, représentatif des échecs successifs de la recherche d'ADM (Armes de Destruction Massive) et d'une rébellion au sein d'une armée américaine menteuse et manipulatrice.

Un message fort, une tension de tous les instants, Green Zone est une réussite et vaut le coup d'oeil.

jauge8

resume

 

Pendant l'occupation américaine de Bagdad en 2003, l'adjudant-chef Roy Miller et ses hommes ont pour mission de trouver des armes de destruction massive censées être stockées dans le désert iraquien. Ballotés d'un site piégé à un autre, les militaires découvrent rapidement une importante machination qui modifie le but de leur mission. Pris en filature par des agents, Miller doit chercher des réponses qui pourront soit éradiquer un régime véreux soit intensifier une guerre dans une région instable. En peu de temps et dans cette zone explosive, il découvrira que la vérité est l'arme la plus insaisissable de toute. L'histoire tourne autour des agissements américains en Irak et de la façon dont le gouvernement provisoire, organisé par l'administration Bush, s'est constitué d'amis loyaux du Président plutôt que de personnalités efficaces et capables. Pourquoi n'avoir placé personne, à la tête du gouvernement irakien, qui sache parler arabe ? Pourquoi n'avoir pas engagé des spécialistes de la reconstruction sociale d'après-guerre ?


informations


Réalisé par Paul Greengrass

Avec Matt Damon, Amy Ryan, Greg Kinnear

Drame (1h55)

Attention, des images ou des idées peuvent choquer.


bandeannonce

 

Publié dans Critiques de films

Commenter cet article