[Dossier] Les Seigneur des anneaux, la trilogie

Publié le par Cinémavis


Puisque les trois films se suivent et se ressemblent en tous points, nous ne ferons qu’une seule et grande critique.

   Le seigneur des anneaux 1      Le seigneur des anneaux 2      Le seigneur des anneaux 3

Il était réellement difficile de mettre en images les véritables "pavés" que sont les romans de J.R.R. Tolkien. Et justement Peter Jackson à bien fait d’attendre l’aboutissement des effets spéciaux qui lui permettent de retranscrire ce qui est pour les fans de fantastique, "la plus belle histoire jamais racontée".
Tout d’abord, le premier film "la communauté de l’anneau" est vraiment, long, très long… En effet, il introduit une histoire qui est complexe mais passionnante. On découvre alors plusieurs personnages, plus attachants les uns que les autres. Seul un nous trouble et nous dérange par sa naïveté : Frodon. Mais cela est voulu et est très bien retranscrit. Les décors sont incroyables et l’on ressent le travail qu’il y a eu derrière. Effectivement, tout un univers est créé ici. Les musiques sont sublimes et nous reste souvent dans la tête. A la fin de ce premier volet, on se demande bien comment le réalisateur va pouvoir nous surprendre par la suite.
Cette attente ne se fait pas ressentir longtemps. Le deuxième film, "les deux tours" est beaucoup plus spectaculaire que le premier. On y retrouve les acteurs qui ont fait le succès de ce dernier au meilleur de leurs formes. Ils sont d’ailleurs très crédibles dans leurs rôles qui leurs permettront plus tard de revenir sur le devant de la scène. Même si on à une impression d’ennui au milieu du long métrage, la dernière demi heure est une surenchère d’effets visuelles à voir sur grand écran dû au gigantisme des scènes. Les batailles de la saga sont jouissives et bourrées d’ingéniosité au niveau des plans. Les créatures qui sont crées sont si répugnantes qu’on y croirait. On découvre également plus de détails sur le personnage de Gollum qui nous intrigue. Grace à la performance « motion capture », une véritable personnalité lui est donnée.
Le troisième film est dans la lignée du second. Il est passionnant et sans temps mort. La fin de l’histoire se rapproche même si on la prédit à l’avance. On a le sentiment que Peter Jackson à trouvé la combine pour nous empêcher d’aller aux toilettes au milieu d’une scène romantique (qui sont d’ailleurs assez ennuyantes et inutiles). Au générique de fin, on est à la fois triste et soulagé que tout cela s’arrête et on respecte le travail qui permettra à cette saga de devenir culte par la suite.
Pour conclure, ce sont trois films passionnants mais un peu trop long à notre goût, même si cela est nécessaire.

Notre note : 16/20



Bandes-Annonces

La communauté de l'Anneau


Les deux Tours


Le retour du Roi

Publié dans Les débriefs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article