[Le Débrief] «Avatar : Special Edition», une sortie contestée

Publié le par Cinémavis

Avatar-Special-Edition 

Depuis le 1er septembre, vous pouvez voir ou revoir les aventures de nos extraterrestres bleus préférés au cinéma avec 9 minutes supplémentaires de film.

Alors que certains y voient l’occasion de découvrir le film en 3D et en IMAX, d’autres sont convainques de l’hypocrisie des studios voulant a tout prix profiter des bénéfices de cette super production.

Il est important aujourd’hui de se forger son propre avis en décryptant le flux d’informations trouvées sur internet à propos de ce sujet.

 

Arnaque ou véritable opportunité ?

 

Il est difficile de croire a la sincérité des studios. En effet, c’est en novembre que sortira l’édition collector Blu-Ray du film qui sera pleine de bonus. Nous pourrons également profiter de 16 minutes supplémentaires qui comprendront les 9 diffusées actuellement au cinéma. L’intérêt de payer sa place est donc faible et perd de son sens.

 

La justification de James Cameron


 

 

Dans cette vidéo, James Cameron nous certifie que la 3D deviendra l’unique façon de visionner un film ou la télévision. Est-ce réellement possible ou s’agit-il tout simplement d’une idée folle ?

Beaucoup ne sont pas d'accord avec le réalisateur : il est fortement improbable que la 3D se généralise complètement dans un futur proche. Cela ne sera pas justifié et le public aura du mal à se faire à la conversion. La 3D est un tournant dans l'histoire de l'audio-visuel mais ne remplacera en aucun cas la 2D classique. Il reste encore à convaincre la clientèle de son l’efficacité et de son coût. Effectivement, elle est encore trop chère à la production. Cela engrange un agacement général des amateurs de cinéma et met déjà en péril cette évolution. Toutefois, nous ne sommes qu'au commencement et il est sûr que dans les prochaines années, nous aurons de belles surprises grâce aux diverses évolutions de cette technologie. Nous pouvons dire qu’aujourd’hui, il est important de limiter son utilisation.


La reprise du film est-elle une simple idée du réalisateur ? Rien n'est sur. D’ailleurs, il le dit clairement dans l’interview : « J’ai pu aller voir la Fox pour demander X millions de dollars et terminer ces scènes ». Le studio était donc près à mettre le prix dans ces temps de crise pour en tirer les bénéfices. C’est une décision difficile à prendre mais qui apparemment, ne leur a pas trop posé de problèmes.

 

http://www.zag-rider.com/wp-content/2009/12/avatar11.jpg

Le conseil de la rédaction

 

Si vous souhaiter réellement revoir le long métrage au cinéma (même si il n’a pas attiré foule ces derniers jours comparés aux 14 700 000 entrées en France depuis décembre), autant y mettre le prix et le voir en IMAX. Vous serez réellement satisfait grâce à un son puissant et une qualité d’image grandiose. Pour une première fois, il s’agit des meilleures conditions pour profiter au maximum de ce film.

Publié dans Les débriefs

Commenter cet article