Avatar

Publié le par Cinémavis

Avatar
Quinze ans de travail ont été nécessaires afin de réaliser le film de James Cameron. On se demandait bien ce qu'il nous réservait après le cultissime Titanic (qui n'a que pour culte son chiffre d'affaires). Des années récompensées, car Avatar est incontestablement un des meilleurs films de l’année 2009, et qui en ce moment fait un carton aux Etats-Unis et en Europe.
Malgré les 2h41 du film on ne s’ennuie pas, et cela est en partie dû à cette nouvelle technique 3D qui restitue parfaitement le jeu des acteurs. En effet celle-ci nous plonge dans l’univers verdoyant et luxuriant de la planète Pandora. Les personnages sont attachants mais malheureusement, les acteurs sont moins convainquants mis à part Sigourney Weaver. L’histoire n’est pas inintéressante, au contraire, elle nous pousse à réfléchir sur le message principal du film : l’écologie. En effet, on s'attendait à un scénario bien pâle à côté de la qualité visuelle du film. Que nenni ! Toute une culture avec sa beauté et une certaine spiritualité est crée ici. On aime ces personnages et on apprécie les découvrir au fur et à mesure du film.
Pour conclure, Avatar est un film à grand spectacle, tous publics, qui nous en met plein les yeux ! (à voir en 3D bien sûr)

jauge9
resume

Malgré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l'atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des " pilotes " humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l'ADN humain avec celui des Na'vi, les autochtones de Pandora.
Sous sa forme d'avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d'infiltration auprès des Na'vi, devenus un obstacle trop conséquent à l'exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na'vi, sauve la vie de Jake...


informations

Réalisé par James Cameron
Avec Sam Worthington, Zoe Saldana, Sigourney Weaver
Science fiction, Aventure (2h41)


bandeannonce


Publié dans Critiques de films

Commenter cet article

Diablo 24/04/2010 21:31


Moi, je ne l'ai pas vu en 3D pourtant je le trouve excellent. Si il y a une chose à retenir de ce film c'est le message "Sauvons notre planète !" et non "Le 3D c'est trop bien !"


Cinémavis 25/04/2010 13:40



Le message est évident mais le film mérite le coup d'oeil en 3D car il a vraiment été conçu POUR cette technologie, dans ses moindres détails.


Néanmoins il est obligatoire de le voir dans sa vie de cinéphile, alors en 3D ou pas...



Fred 21/02/2010 21:00


Avatar.
Si vous êtes fan, ne lisez pas ce commentaire! Vous allez me détester !

Une révolution technique mais pas cinématographique. Techniquement, le film est une prouesse, mais le cinéma est avant tout un art, et je crains qu'Avatar ne rime pas avec Art.
Scénario affligeant et d"éjà vu, thèmes archi vus et revus. Jeu d'acteurs caricatural (mais c'est le style Cameron), ça ce n'est pas la faute des acteurs, cela vient de la façon dont ils sont
dirigés par le réalisateur (S. Weaver fait son "Gorille dans la brume sur Pandora".)
Pandora? Avec sa forêt fluo la nuit ( j'ai bien aimé !), bleue le jour, c'est pas très fin et ça fait ...Las Végas. On repassera pour la poésie. La connection avec Dame Nature au moyen de la natte
tressée... pas très malin non plus.
Bref,Une bouillie écologique et panthéiste mal digérée par Cameron et indigeste.

Finalement, Avatar est peut être un film comique ? Moi, il m'a bien fait rire, et c'est déjà pas si mal. J'ai ri, en 3 D, c'est ça la nouveauté.


Cameron, comme d'habitude ne fait pas dans la finesse et l'artistique. Son Titanic ressemblait à une autopsie avec tous les détails à connaitre sur le cadavre... La technique n'est qu'un moyen pas
un but. Et là , pas de Leonardo di Caprio pour sauver le film !
Pour la révolution cinématographique, n'est pas G. Lucas ni S. Spielberg qui veut ...
J'attendais peut-être trop d'un film encensé par la critique, comme quoi il ne faut pas lire les critiques, même la mienne!
excusez-moi.
Fred


Cinémavis 22/02/2010 08:51


Il est toujours intéressant d'avoir plusieurs points de vus. Tes arguments tiennent la route et il est évident (avec du recul), que ce film n'est pas parfait. Ce long métrage restera dans les
mémoires en tant que révolution graphique, et non cinématographique.
En tout cas, nous apprecions tes commentaires qui sont très plaisants.


Hortense 16/01/2010 23:59


En effet j'ai trouver le message écologique très discret, et à la fois très poignant. Et contrairement à ce qu'on à l'habitude, la création de ce peuple, était à mon avis, très bien imaginé, et
parfaitement aboutit. Par contre, je n'ais pas trouver que le 3D n'était pas nécessaire, et pas très interressant, mais c'est surment dût aux petit écran devant lequel j'était.


Cinémavis 17/01/2010 11:38


La technologie 3D utilisée pour ce film est censée donner de la profondeur aux décors. C'est un partit pris pour ne pas déstabliser les spectateurs qui pourraient avoir mal aux yeux pendant
2h45.


L'équipe Cinémavis.



césar 02/01/2010 20:27


Il y a eu l'invention du cinématographe par les frère lumière, il y a eu L'Arrivée d'un train en gare de La Ciotat terrifiant littèralement les spectateurs, il y a les premiers effets spéciaux de
Georges Melies, il y a eu le premier film de fiction avec le voyage dans la lune, il y a eu le premier film sonore, le... chanteur de Jazz, ,il y a eu les premiers films en 3D en 1946, l'invention
du film en couleur, le premier film en cinémascope, l'invention de la pellicule 16Mm, les premiers films tournés en numérique, et plein d'autres événements marquant dans l'Histoire du cinéma.
Maintenant on pourra dire qu'il y a eu AVATAR...
Devant Avatar, on a la sensation de voir un truc unique, on a l'impression de voir se réaliser un vieux rêve de cinéma, celui que les personnages sortent de l'écran, que ce que nous voyons prennent
une vrai consistance, une vraie forme et qu'on puisse plonger dans l'écran oubliant qu'on ne regarde qu'une simple toile blanche... AVatar réalise ce rêve...
Lieu de l'immersion ? Planète Pandora, planète à la richesse délicate, à la végétation luxuriante et à la faune surprenante. Cameron créé un monde, un monde ahurissant de réalisme, un monde qu'on
sent palpiter dans la salle, un monde qu'on aurait envie de préserver... Chaque plan respire le travail intense, chaque plan semble avoir était pensé pour 3D. Plus qu'un simple gadget la 3D devient
une véritable technique quasi indispensable au film.
Le film s'aventure sur les chemins de la renaissance, la renaissance du cinéma en quelque sorte, le cinéma renait avec une dimension supplémentaire : la profondeur de l'écran... Le film est
tellement révolutionnaire qu'on en oublie le scénario manichéen et peu original et l'univers musical un peu trop poussé. Mais cela n'empêche pas le film de dégager une profonde émotion, un souffle
épique et esprit aventureux euphorique... Allez ! tous au cinéma !

César dG